Gagner souvent : une mesure inutile

par Vincent Vaillancourt

De temps à autre, les gens vont demander à leur avocat s’il gagne souvent ses procès. C’est une question normale quand l’enjeu est élevé et qu’on a beaucoup à perdre. Pourtant, c’est une question dont la réponse est inutile et parfois même dangereuse.

La question cache souvent une inquiétude chez la personne qui la pose. Après tout, les conséquences d’une défaite devant les tribunaux peuvent être catastrophiques. Par exemple, peu de gens peuvent se permettre d’être condamnés à payer 250 000 $ sans être acculés à la faillite. Avant de s’engager dans un débat de la sorte, n’est-il pas normal de vouloir une certaine garantie que le tout ne se soldera pas par un échec ?

Impossible de prévoir l’imprévisible

Le problème est qu’il n’y a rien de garanti durant un procès. On peut avoir de très bonnes chances de succès ou de moins bonnes chances, mais on n’aura jamais aucune garantie du résultat. Même si on a un avantage stratégique important sur son adversaire ou si la loi semble manifestement nous donner raison, le procès peut se révéler riche en surprises et le jugement subséquent peut être tout aussi surprenant.

C’est un peu comme jouer au poker. Même si on est un joueur expérimenté et qu’on est sur une lancée, on ne sait jamais quelle sera la prochaine carte, ni si notre adversaire a un as dans sa manche. On ne sera certain du résultat qu’une fois que toutes les cartes seront sur la table. Sauf qu’il sera trop tard pour faire marche arrière et retirer sa mise. Aux cartes comme au palais de justice, tout peut arriver et rien n’est garanti.

Si un avocat vous garantit qu’il va gagner votre dossier, entendons-nous : il est en train de vous mentir. Tout avocat peut vous régaler d’une histoire à propos d’un excellent dossier qui s’est conclu par une cuisante défaite. Du même souffle, il peut aussi vous raconter tous les détails de ce dossier perdu d’avance qui s’est soldé par une victoire éclatante.

En réalité, personne ne peut prédire le résultat d’un procès parce que trop de variables entrent en jeu. La décision finale est rendue par le juge qui entendra l’affaire. Il est impossible de prédire comment le juge va interpréter la preuve présentée.

Les risques d’un procès

C’est précisément à cause de cette incertitude quant au résultat qu’il faut se méfier d’un avocat qui affirme gagner la plupart de ses procès. Afin d'atteindre cet objectif, un avocat doit nécessairement prendre des dossiers « faciles », c’est-à-dire des dossiers qui présentent de très bonnes chances de succès. Pour l’avocat qui veut mousser ses statistiques, aller à procès avec un dossier « facile » est une excellente affaire. Pour le client, ça l’est moins.

Quand on est client, aller à procès veut dire qu’il va y avoir des coûts supplémentaires pour préparer le procès et assigner les témoins. Ça veut aussi dire qu’en fin de compte, on peut tout perdre si le juge préfère la position de la partie adverse.

Or, il y a parfois gros dans la balance. Imaginez devoir réclamer une somme considérable pour régler un problème de moisissures toxiques qui cause des problèmes de santé à toute votre famille. Seriez-vous à l’aise d’aller à procès avec l’avocat qui vous dit que votre recours en vices cachés est pratiquement gagné d’avance ?

Êtes-vous réellement prêt à mettre en péril la santé de votre famille ? Êtes-vous prêt à risquer de devoir vivre avec une maison impossible à vendre parce qu’elle rend ses occupants malades ? Parce que si vous perdez votre procès, c’est exactement ce qui risque d’arriver.

La meilleure façon de gagner

Ironiquement, la meilleure façon de gagner un procès est de ne pas faire de procès. Au lieu d’insister pour faire un procès, voici ce qu’un avocat compétent fera pour vous. Il évaluera objectivement votre réclamation, il s’entourera d’experts compétents pour monter votre dossier et, au moment opportun, il négociera un règlement à l’amiable avec la partie adverse.

Un avocat compétent n’ira pas à procès avec votre bon dossier. Il va le régler parce qu’il sait que c’est souvent la meilleure façon de vous aider à obtenir satisfaction. Il va le régler parce qu’en trouvant un compromis, il vous fera épargner des honoraires.

La vraie question

Un bon avocat fait tout ça parce que sa seule préoccupation est la satisfaction de ses clients. Il ne travaille pas pour la gloire ou le profit. Aussi, il sera bien embêté de vous répondre si vous lui demandez s’il gagne souvent ses causes. À la place, posez-lui plutôt la seule question qui mérite d’être posée : demandez-lui si ses clients sont satisfaits de ses services.

Le but de cet article est de vous informer. Cet article n’est **pas** une opinion juridique et ne crée **pas** de relation professionnelle avocat-client. Si vous croyez avoir besoin des services d’un avocat, appelez-nous ou écrivez-nous dès maintenant.